• en
  • fr
  • es

HISTOIRE DE LA SIERRA DE GUARA

Cette zone du haut Aragon prend son nom du Tozal de Guara qui domine la région à 2077m. L’histoire de la Sierra de Guara est très ancienne, comme le prouvent les peintures rupestres qui datent du Paléolithique Supérieur il ya plus de 20.000 ans, ainsi que d’autres monuments mégalithiques comme les Dolmens. Plus récemment, les vestiges de la conquête arabe, des ermitages médiévaux, des églises et des paysages modelés par l’homme, sont les preuves de la présence humaine qui a perduré tout au long des siècles dans cette zone.

L’Art et l’Architecture en Sierra de Guara

La Sierra de Guara est riche en arts passés et présents. Vous pourrez découvrir ces oeuvres en passant par les villages de la Sierra de Guara et ses environs. Par exemple, vous trouverez des vestiges d’art Romain (XIe à XIIIe siècles) comme la Paroisse de San Andrés dans le village abandonné de Nasare, l’ermitage de Nuestra Señora del Castillo a Rodellar, l’église de San Nicolás de Bari a Alberuela de Laliena, l’ermitage deTreviño de Adahuescaa ou aussi la fameuse Collégiale qui domine Alquezar. L’Art Gothique Premier, à partir du XIIIe siècle est représenté par des peintures comme à l’Ermitage San Fructuoso  à  Bierge, ou dans la paroisse du Tormillo, et en termes d’architecture avec la Tour de Berbegal. Nous trouverons aussi des oeuvres d’art Gothiques datant du XVIe siècle à la Collégiale d’Alquezar et à Abiego. Le temps de la Renaissance apparaîtra surtout dans la décoration d’oeuvres plus antiques. L’Art Baroque est présent principalement dans les monuments de la ville de Barbastro. Finalement, des oeuvres récentes pourront s’admirer au sanctuaire de Torreciudad ou à Abiego dans le monument dédié au XXe siècle.

Comme preuve de l’harmonie entre les hommes et l’environnement dans cette région, nous pouvons noter l’architecture des villages de la Sierra de Guara, avec ses maisons construites en pierres et avec d’autres matériaux de la zone. Vous rencontrerez des exemples architecturaux précieux , d’espaces urbains traditionnels bien conservés dans les villages de Las Almunias, de Rodellar, d’Alquezar ou de Yaso.

Il y a aussi de très beaux vestiges de l’histoire architectonique, comme les anciennes voies de communication entre les villages, les parois qui bordent les chemins de Cheto, Rodellar et de Las Almunias, les terrasses méditerranéennes de Las Almunias et de Bierge ainsi que les ponts qui traversent les rivières comme à Pedruel à la sortie du Barasil ou dans le Mascun inférieur.

L’histoire récente de la Sierra de Guara, et la naissance du Canyoning

Depuis le début du  XXe siècle, dans l’histoire récente de la Sierra de Guara, la zone a été profondément affectée par l’exode rural. Pour preuve, nous comptons de nos jours une vingtaine de villages abandonnés (Nasare, Otin, Cheto etc..) malgré une vitalité retrouvée grâce au tourisme. À l’époque, l’économie traditionnelle était principalement basée sur l’élevage de chèvres et de moutons et sur l’agriculture alimentaire.

Nous trouvons encore aujourd’hui quelques troupeaux de moutons (Las Almunias, Rodellar, Bierge, Yaso) mais l’activité agricole est maintenant secondaire. Les cultures principales sont les céréales, la vigne (avec le fameux vin du Somontano) et les récoltes d’amandes et d’olives. Vous pourrez voir, en particulier, de splendides champs d’amandier et d’oliviers autour de Bierge.

Malgré quelques reportages photos de Lucien Briet à la fin du XIXe siècle sur la Sierra de Guara, la région restera durant des décennies très isolée, oubliée du monde. Seulement à partir des années soixante quelques spéléologues espagnols et français viendront dans la région; entre eux l’auteur du premier guide sur la Sierra de Guara, de Pierre Minvielle.

Plus tard, à la fin des années 70, des guides et des passionnés de montagne traverseront les Pyrénées  et tomberont amoureux de la Sierra de Guara (voir l’Histoire de Expediciones). Cela a marqué la naissance de l’activité si populaire aujourd’hui qu’est la descente de canons, ou le Canyoning.

Cet enthousiasme toujours plus fort pour le canyoning en Sierra de Guara a permis à cette région presque abandonnée, de retrouver une nouvelle jeunesse dans les années 80, avec le développement du tourisme et l’éclosion en parallèlede nombreuses activités d’aventure et outdoor. En parallèle, sa situation géographiquement isolée et les actions distinctes de conservations de la nature ont permis de conserver son caractère naturel et authentique.

Empresa de Turismo activo de Aragon

Todos los derechos reservados - Expediciones Aventura y Canyoning en Sierra de Guara desde 1978 - 2019